Busserolles : les chiens à tête de mouton et les radins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Busserolles : les chiens à tête de mouton et les radins

Message  Eddylion le Dim 7 Aoû - 16:02

Déjà ce matin ce matin le superbe trajet pour rallier Busserolles, au-dessus de vallées verdoyantes et encaissées où flottait une brume inquiétante préfigurait des difficultés à venir.
Dans le champ de départ, Pascal, Kiki, Beauf'fils (Aymerix de l'autre club ; il serait temps pour lui et son papa de quitter le giron familial pour rejoindre un grand club sérieux !), Thierry, Fabrice, Christophe de Marillac entouraient joyeusement leur Président réparé. Lequel Abraraccourcix piaffait d'impatience d'enfourcher sa nouvelle et jolie bicyclette, parfaitement lubrifiée et admirablement décorée de petits moyeux bleu tendre à faire pâlir Karl L. Les observateurs ont d'ailleurs remarqué la présence inhabituelle de couvertures dans la fourgonnette pour la protéger et lui chauffer les jantes.
Dés les 5 premiers km, après un départ groupé, j'ai regretté l'ambition démesurée qui m'avait poussé à choisir le parcours de 45 km : les beaux chemins traversaient les vallées, bien perpendiculairement aux lignes de pente (1050 m de dénivelé d'après le GPS de pascal), et cela sans répit ni moment de récupération.
J'ai donc cheminé péniblement en m'accrochant aux roues rutilantes du président jusqu'au moment où, survolté, il m'a dit "tu as vu le chien à tête de mouton". Là j'ai compris le rôle des cèpes et escargots hallucinogènes arrosés de Coca (version péruvienne) dans sa formidable condition physique et j'ai préféré trouver un raccourci pour informer les organisateurs qu'un bolide en état second sévissait sur leur parcours.
Ce retour prématuré (31 km) m'a permis de voir l'arrivée triomphale de Pascal suivi de près par Aymerix et Thierryx. Bien plus tard Kikix, pas crevé aujourd’hui, m'a rejoint en compagnie de 2 importants gourous de Charente VTT (Radin's team) qui lui ont empli la tête d'une invraisemblable propagande : faire croire qu'il faut absolument choisir les parcours les plus longs avec beaucoup de ravitaillements pour amortir au mieux les frais d'engagement. Affaire à suivre, et si nécessaire à dénoncer !
Les effets des hallucinogènes n'étant pas durables nous avons attendus le chef Bardoulax assez longtemps. Le temps que Patrick 24 levé tardivement se joigne à nous et que Christophe fort de 42 printemps sorte une glacière pleine de liquides variés pour fêter l'évènement. Donc une excellente matinée club RC2V, une belle sortie, des ravitaillements une organisation et un fléchage quelconques.
avatar
Eddylion

Messages : 218
Date d'inscription : 08/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Après les randos de frairies, voici venu le temps des randos de brocantes.

Message  PICSOU le Lun 8 Aoû - 11:41

Pas d'accord avec Eddylion. Personnellement, j'aime ces randos aux organisations pas toujours très bien huilées. Chaque année, je prends plaisir à faire la queue à la table d'inscriptions et à scuter l'horizon à la recherche du moindre balisage. Et aux ravitos, bien planqués en pleine nature, je retrouve chaque année les mêmes joyeux lurons qui, une année font saoûler les chêvres, une autre année s'installent après le propre casse-croûte et après le passage des vttistes partis aux aurores. Des bénévoles toujours souriants qui vous disent systématiquement bonjour en vous serrant la main comme s'ils vous connaissaient depuis toujours. A tous ces organisateurs de randos de frairies ou de brocantes qui nous invitent à découvrir leur région sans le moindre soucis de rentabilité ou du nombre d'inscriptions (30 à Teyjat, 15 au val de chanedière, une petite centaine à Busseroles), je tire mon chapeau. C'est vrai qu'on est loin des standards des randos Ufolep. C'est un peu l'aventure. Mais l'ambiance y est tellement conviviale ! Bon d'accord, il y avait une dame qui à 13 h attendait toujours son mari et une demoiselle qui s'alarmait de ne point voir revenir son copain et sa copine partis sur 35 km. A la dernière, les organisateurs ont répondu que c'était normal car les bois de Busserole invitaient au batifolage et que bien entendu, deux jeunes gens normaux n'avait pas dû y résister. Et je ne vous conte pas les autres réponses, un peu trop "grasses" qui avaien un rapport avec la cuillette des ceps. Quant à la La première dame , elle, prenait son mal en patience, portable en main. Mais comme le portable ne passe pas !!!!!!!!!! Et en plus, je devine que le pauvre vttiste perdu a dû se faire engueuler en arrivant.
La rando par elle même, était, comme chaque année, une rando pour sportifs entraînés, ce qui n'est pas vraiment mon cas actuellement. Aussi, je suis parti tranquillement sous escorte de notre druide Daniel. J'étais plutôt rassuré car dans cette nature hostile, mieux vaut rouler accompagné. Mais voilà que mon compagnon, râleur depuis le départ pour de multiples raisons (départ trop dur, balisage limite, ravitaillement trop loin...)et visiblement plus inspiré par la compagnie féminine (il l'a avoué publiquement, l'oeil malicieux, à l'apéro), bien présente sur les circuits intermédiaires, m'a lâché peu après le ravitaillement. Il n'y a plus de respect ma pauv dame ! Heureusement, j'ai réussi à revenir sur un duo du guidon manslois et nous avons fait chemins ensemble jusqu'au secon ravito. La solidarité a du bon. Eux avaient du matériel pour réparer ma selle, dessérée (Merci Nanard pour cette petite plaisanterie !) et moi j'avais l'oeil aiguisé, en ce dimanche, pour déjouer tous les pièges du balisage. Et au second ravito, j'ai retrouvé Fabrice et Chistophe de Marillac, qui a mal supporté le passage à sa quarante deuxième année. Les derniers km n'ont été qu'une formalité. A l'arrivée, j'ai retrouvé les bolides, arrivés depuis longtemps pour certains avec parfois des kilométrages étranges (officiellement 49 km pour 1040 m de dénivelé positif). Curieusement, notre druide était en pleine forme et ne semblaient pas avoir de problèmes de récupération. Bizarre, vous avez dit bizarre ! Il avait même eu le temps de récolter quelques ceps, trouvés, parait-il, au beau milieu de la brocante locale (le druide a dû forcé sur la potion). Et nous nous nous sommes tous retrouvé autour de la glacière à Christophe de Marillac pour fêter comme il se doit et copieusement son 42 me anniversaire. Au fait, je tiens à vous dire que, moi, je tourne à l'eau claire et que j'ai bien vu un chien curieux qui avait une tête un peu comme celle d'un mouton, d'où les railleries du druide. De là à en déduire qu'à Busseroles, les chiens de berger de font pas que surveiller les moutons !!!!
avatar
PICSOU

Messages : 402
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 61
Localisation : La Bergerie 16380 FEUILLADE

Voir le profil de l'utilisateur http://joel.bardoulat@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas

busserolles

Message  kiki le Sam 13 Aoû - 18:32

Mon ami picsou arrete l'eau ne te fait pas de bien souviens toi a l'apero de christophe tu etais au au au
wisky[b] coca
avatar
kiki

Messages : 131
Date d'inscription : 10/05/2008
Age : 60

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Busserolles : les chiens à tête de mouton et les radins

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum