Fouquebrune : le calvaire de la Motte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fouquebrune : le calvaire de la Motte.

Message  Eddylion le Lun 27 Oct - 9:31

Dans la chanson du geste du moyen-âge et aussi dans toutes les bonnes paillardes de carabins, la motte est une source inépuisable de plaisirs et de fantasmes. Alors imaginiez la motte de Fouque  brune.
Eh bien pour ma part la matinée n’a été que douleur, méforme et désillusion. Tout d’abord deux petites chutes anodines en côte, presque à l’arrêt.
J’avais lu dans un forum que les pneus « Nobby Nic » de Schwalbe se comportaient comme des savonnettes sur les rochers glissants. Je confirme. Il vaut mieux acheter les basiques « Fuck the mud » du père Michelin, c'est moins cher et on se cramponne mieux dans la motte.
Puis au fil des kilomètres une douleur de plus en plus forte au genou,  le moral en berne et l’obligation de parcourir les 40 km du moyen circuit. Doublé par tout le monde, y compris les bambins de 10 ans. A l’arrêt dans la dernière montée herbeuse, victime d’une crampe, en faisant semblant d’attendre un collègue. Pourtant une crampe dans la motte c’est bien ! Au bord du malaise à l’arrivée, avec comme seule envie de rentrer à la maison, de mettre le Cube au clou et de faire une cure d’absinthe ou de noah pour oublier. Pardon Popaul pour ton invitation conviviale…où justement le noah devait couler à flot.
Pendant ce temps l’armada d’une bonne dizaine de super-frelons fonçait sur les chemins tous dards déployés. Les Pitch, Kastor et Borissov s’employaient pour mettre mal la suprématie de Manitou. J’ai eu le temps de les voir en découdre tant ils m’ont souvent doublé. Ont-ils seulement aperçu la richesse du patrimoine local, avec castelets et demeures bourgeoises ? Et derrière, ça envoyait aussi avec l’Aigle de la Pipaudie, Picsou, Christophe (il a dû souffrir) et même Philippe. sans oublier l'Epervier des glycines. Popaul quant à lui s’est probablement ménagé pour être au top sur le coup de midi. Évidemment à la motte c’est nécessaire !
Allez à la prochaine … ou aux calendes grecques si je ne réussis pas à rajeunir !


Dernière édition par Eddylion le Lun 27 Oct - 14:28, édité 1 fois
avatar
Eddylion

Messages : 218
Date d'inscription : 08/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouquebrune : le calvaire de la Motte.

Message  le bordelais16 le Lun 27 Oct - 11:57

une agréable matinée pour ma part malgré le tumulte du départ parti à l'heure je m'égare rapidement plus je m'approchais de fouquebrune plus mon GPS décorne a mon avis la cave de popaul est radioactive et émet des ondes qui ont brouillé mon GPS âpres un appel a un ami je trouvais rapidement mais le départ étant donné depuis pas mal de temps je partis comme un turbo a leur chasse et au bout de 6 km je vis mon ami besson et popaul avec lesquels je fis une grande partie de la route sans grande difficulté jusqu'au deuxième ravito et puis je retrouvai le président et Christophe  avec lesquels on reparti pour finir les 8km tambour battant on lâcha Christophe mais a trop faire le malin je coinça 2 km avant l'arrivée et dans la dernière cote herbeuse je me retrouvai vite a pied et rattrapé par Philippe et Christophe qui me ramena jusqu'a l'arrivée
Et puis la délivrance chez popaul convivialité  et bonne ambiance était le mot d'ordre et ce pineau me désaltéra avec bonheur voila pourquoi je fais autant de km pour cette ambiance merci a tous a bientôt

PS: 42 km
avatar
le bordelais16

Messages : 72
Date d'inscription : 16/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouquebrune : le calvaire de la Motte.

Message  Philippe le Lun 27 Oct - 17:42

Pour ma part, une belle rando comme je les aime avec des chemins variés, des chemins roulants,quelques beaux sentiers en sous bois, des singles mais pas trop et un dénivelé de 850 m au GPS sur le grand parcours.Une fois le brouillard dissipé j'ai pu admiré les beaux paysages du Blanzaguais avec ces étangs et ces collines .Les ravitaillements copieux, mais un peu loin pour le dernier car je commençais à avoir une petite fringale c'est donc avec plaisir que je me suis jeté sur les victuailles.Merci à JC et à son équipé pour cette belle matinée qui fût comme à chaque fois à Fouquebrune clôturée par le pineau de Popaul et les rillettes du Président . Smile
Quand à toi Daniel, même si traverse une période de méforme, je ne doute pas une seconde que la forme va revenir sans tarder.
Pour aborder la question des pneus à utiliser sur terrain gras et pierres glissantes, j'ai testé ce WE des pneus Maxxis Médusa et je dois dire qu'ils sont au top , pas la moindre glissade et une accroche à toutes épreuves. Laughing
avatar
Philippe
Admin

Messages : 178
Date d'inscription : 08/03/2008
Age : 62
Localisation : Magnac sur touvre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Motte, j'aime

Message  lanz2416 le Lun 27 Oct - 21:02



Salut à tous,

Peu importe si la motte ou le Mont de Venus nous ont fait du bien à Fouquebrune, le principal, c'est que notre ami et poète Daniel se remette de ces émotions et petites chutes sans gravités .

Un coup de mou en fin de saison, c'est pardonnable, à notre age!!.

Nous avons bien pense à toi, à l'apero; n'est ce pas les gars?

Daniel, reviens nous vite!!

Grosses bises à tous.

J P


lanz2416

Messages : 31
Date d'inscription : 25/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fouquebrune : le calvaire de la Motte.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum