Un aigle perdu dans l’immensité de Biolande !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un aigle perdu dans l’immensité de Biolande !

Message  Eddylion le Dim 17 Nov - 17:43

La gelée blanche et une information tardive avaient probablement bloqué bon nombre de Super-frelons auprès de leur reine, dont Jo notre grand timonier.  Dommage car la matinée ne manquait ni de sel ni de convivialité.
Le dilemme du parcours tranché en faveur de la dernière « Beauf » bricolée, sept courageux bondirent sur leurs montures vibrantes de froid. Le huitième, Juju, en raison d’une patte (de dérailleur) chancelante  et/ou de l’absence des ténors de son calibre (y a pas) renonça sitôt le café avalé.
Dès les premiers hectomètres nous comprîmes que l’Aigle de la Pipaudie complètement survolté et son compère Christophe de Marillac allaient faire un grand numéro. Ils s’envolèrent dans la côte de Biolande laissant sur place les Kiki, Fabrice, Erik le gendre, Marmiton et Eddylion. Arrivés en haut, en ayant évité la nouvelle zone privée de Biolande, nous ne vîmes aucune trace des échappés. Finalement nous retrouvâmes Christophe à la sortie du site, mais seul. L’aigle fébrile comme à 20 ans avait déjà rebroussé chemin en direction de Marthon pour nous retrouver. Superman ?
Finalement après de longues minutes d’attente dans le vent glacial nous prîmes la décision d’abandonner l’imprudent en proie aux blaireaux, renards et autres bêtes féroces de nos campagnes. Évidemment  Erik nous implora de n’en rien faire, versa même une larme sur feu beau papa. Il faut comprendre les risques pour lui à son retour à la maison : au mieux une privation de dessert, au pire la perte de jouissance de ses privilèges. Pour apaiser sa conscience nous fîmes une halte mémorielle devant chaque chapelle : Saint-sauveur, Saint–Vouthon, Saint-Sornin, Saint-Germain.
Plus loin, les cols de la Fenêtre et de Peyrou affaiblirent les organismes et les parties plates franchies à grand train achevèrent les plus faibles.
L’épilogue est heureux : Erik effondré d’inquiétude et de chagrin retrouve son beau papa en bonne santé mais bougon. Ses explications embrouillées indiquent peut-être une surconsommation de produits illicites !
L’épilogue de l’épilogue encore plus joyeux se passe devant une soupelette chaude godaillée préparée par Marmiton, suivie d’un bon casse-croute et de l’inévitable apéritif. Une vie de cocagne quoi !
Petit sujet de réflexion : durant les agapes notre héros du jour affirma sans sourciller que Jo N’Doulat dont l’ombre planait sur la Bergerie ce matin, n’aimait pas quitter son petit trou !
Chacun appréciera ces paroles bien trempées et jugera de leur profondeur en fonction de son vécu.
avatar
Eddylion

Messages : 218
Date d'inscription : 08/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum